Protection hivernale des végétaux

Protection hivernale des végétaux


Protégez votre environnement pour l’hiver!
La protection hivernale des végétaux est une question pour laquelle les opinions sont divergentes. Quelle est donc la marche à suivre? Voici quelques pistes qui vous permettront de sélectionner les meilleures solutions pour votre terrain.

D’abord, il est impératif d’agir de façon logique, en usant de gros bon sens! Vous devez vous demander s’il existe une raison valable de protéger chaque plante et arbre. Plusieurs facteurs sont alors à considérer : présence de forts vents, vulnérabilité au déglaçant et aux abrasifs épandus dans les rues, forte pression due à une accumulation marquée de neige, variété particulièrement fragile, etc. Si aucune de ces situations ne caractérise vos végétaux, la protection est peut-être inutile.

Les conifères
De manière générale, les conifères résistent très bien aux rudes hivers québécois. Par contre, il est important de se rappeler que, comme ceux-ci conserveront leurs aiguilles durant toute la saison froide, ils auront besoin de beaucoup d’eau. Un arrosage abondant, effectué peu avant que le sol ne gèle, permettra d’empêcher la déshydratation de vos conifères et assurera leur bonne santé, une fois le printemps arrivé.


Si vos conifères sont particulièrement exposés aux menaces, telles que mentionnées précédemment, une protection peut alors être nécessaire. Une toile de jute ou un géotextile, soutenu par une bonne clôture à neige, est alors tout indiqué.

Les arbres et arbustes
Encore une fois, plusieurs arbres et arbustes n’auront besoin d’aucune protection pour l’hiver. Par contre, les plus vulnérables pourront être protégés à l’aide de solides tuteurs et, si nécessaire, de ficelle pour protéger les branches. Avant de procéder au ficelage, qui sera le plus souvent indiqué pour les arbustes ou très jeunes arbres, assurez-vous d’avoir suffisamment attendu pour que toutes les feuilles soient tombées au préalable. Pour ces catégories, un écran de jute permettra également de prévenir la déshydratation.

Les vivaces
Si vous avez opté pour des vivaces adaptées à notre climat (de zone de rusticité 4 ou moins), il ne devrait pas être nécessaire de les protéger, à moins que ceux-ci ne soient particulièrement exposés ou vulnérables. Par contre, si vous considérez que vos vivaces sont à risque, deux options de protection s’offrent : une toile synthétique ou de jute ou, encore mieux, un amoncellement de feuilles mortes! Peu importe l’option choisie, il est essentiel de patienter jusqu’au gel complet du sol.

Quelques conseils additionnels
Rappelez-vous que la neige est un excellent isolant, qui protègera vos végétaux contre les grands froids et les vents vigoureux. N’hésitez donc pas à l’utiliser, soigneusement bien entendu, pour couvrir vos précieux végétaux.

Finalement, la règle suivante est à retenir : la protection hivernale n’est pas toujours une obligation. Mais si elle s’impose chez vous, procédez à sa mise en place le plus tard possible en saison!